Accueil > Shell Bash > Systèmes de fichiers

Systèmes de fichiers

mercredi 11 mai 2022, par lantsei

  1. Commandes utiles
    • Afficher l’utilisation des espaces disques

      -h : pour « human readable », affiche les tailles en puissances de 1024 (Mo, Go etc.)

    • Afficher l’utilisation disque d"un répertoire ou fichiers
    • Afficher sous forme arborescente les informations relative aux périphériques et aux systèmes de fichiers
    • Affiche la table de partition du périphérique

      -l, --list : Afficher les tables de partitions des périphériques indiqués puis quitter. Si aucun périphérique n’est fourni, ceux mentionnés dans /proc/partitions (si ce fichier existe) sont utilisés.

    • Afficher des informations relatives à un périphérique
  2. Les points de montage
    Les points de montage servent à monter une ressource dans un répertoire.
    • Visualiser les ressources montés
  3. Monter une ressource temporaire
    La commande mount monte une ressource temporairement. Celle-ci ne sera plus pris en compte après le reboot du système.
    • Monter un système de fichier

      -t : est utilisé pour indiquer le type de système de fichiers (ext4, par exemple) que l’on monte.

    • Monter une ressource
    • Démonter une ressource
    • Monter une ressource de façon permanente
      Modifier le fichier /etc/fstab
      La syntaxe est la suivante :
      • File system
        Système à monter. Il peut être exprimé sous plusieurs formes : Via un LABEL ou un UUID (la façon la plus sécurisée).
        La commande blkid permet de trouver l’UUID d’une ressource.
      • Mount point
        Permet de déclarer le répertoire de montage du système de fichier.
      • Type
        Type de système de fichier (possibilité d’indiquer auto mais cela ralentit le montage.
      • Options
        Déclare les options de montage. Les options sont : async,nouser,exec,rw,auto,suid,dev. Il est possible de mettre defaults.
      • Dump
        Correspond à des paramètres de configuration de la commande dump.
      • Pass
        Définit si système doit analyser l’intégrité du système de fichiers afin de corriger les problèmes avant de le monter.
        0 : pas de vérification
        Si la valeur est supérieure à 0 le système analysera les systèmes de fichier (1 pour la racine, 2 pour les autres).
  4. Création d’une partition pas à pas
    • Création de la partition
    • Création d’un système de fichier sur la partition
    • Afficher les informations d’un superbloc
    • Puis monter la ressource dans le fichier /etc/fstab
  5. LVM (logical volume manager)
    LVM permet de s’affranchir des limites physiques des périphériques. Il implémente une couche logique pour une gestion plus souple et plus évolutive des volumes de stockage.
    • Les volumes physiques (PV) : désignent les périphériques intégrés dans LVM.
    • Les groupes de volumes (VG) : permettent de regrouper les volumes physiques.
    • Les volumes logiques (LV) : désignent les unités définies au sein des groupes de volumes. La création d’un ou plusieurs groupes de volumes sera faite à partir des volumes physiques disponibles. Les groupes de volumes seront ensuite découpés en volumes logiques. Ces volumes logiques pourront alors être utilisés comme n’importe quel volume de stockage.
    • Afficher des informations avec lvm
    • Afficher des informations détaillées avec lvm